Bien-être de la fonction RH : Comment c’est pour vous ? Commencez par vous !

2019-07-03T14:10:18+02:00

Bien-être de la fonction RH : Comment c’est pour vous ? Commencez par vous !

conciergerie digitale

Ce Jeudi, nous nous sommes réunis pour la 4ème édition du Petit-Déj’ RH, sur le thème du bien-être de la fonction RH, co-animé par Jean Benedetti, fondateur deOne Conciergerie et Marc Lévi, psychanalyste et fondateur de 2LConseil.

La fonction RH était auparavant plus ou moins réduite à la gestion des paies. Aujourd’hui, l’Humain occupe une place omniprésente. En effet, la fonction RH évolue très vite et s’oriente de plus en plus vers l’humain, le bien-être et la QVT. Cette évolution amène des problématiques complexes, ce qui est une source de stress non absorbable au quotidien pour les DRH.

Afin de mieux comprendre ce métier à multiples facettes, nous allons commencer par expliquer quels sont les facteurs anxiogènes de la fonction RH, ensuite nous réfléchirons sur l’un des principaux objectifs de ce métier, le bien-être et enfin nous y apporterons des solutions.

Facteurs anxiogènes de la fonction RH

Les problématiques générationnelles, un facteur de stress

Les DRH accumulent beaucoup de stress. En effet, au stress de la vie courante, ils ajoutent aussi la complexité à gérer l’être humain et ses problématiques au travail, et la difficulté de cette fonction. De plus en plus, Les DRH font face à de réelles problématiques générationnelles, puisque les “seniors” n’ont pas la même éducation et les mêmes méthodes de travail et de management que les “juniors”. La rapidité de réflexion, la façon de travailler et les priorités dans la vie sont nettement différentes et engendrent de vrais clivages au sein des entreprises. Ces clivages sont difficiles à appréhender et à réduire

Décalage entre objectifs RH et objectifs de la direction

Un décalage est également existant entre la direction d’une entreprise et les ressources humaines. Ces deux fonctions sont essentielles pour le bon fonctionnement d’une entreprise et pourtant ils peuvent avoir des objectifs et des priorités différentes, ce qui peut donc être contraignant pour la mise en place des actions RH. Il faut également que les DRH soient en mesure de proposer leurs projets relatifs à l’amélioration du bien-être au travail.

Des facteurs non constants d’une entreprise à une autre

La taille, la culture d’une entreprise, les mentalités, le clivage entre générations et entre différents secteurs d’activité sont autant de différences qui jouent, d’une entreprise à l’autre, sur la fonction RH.

Les solutions innovantes axées QVT ne peuvent pas remplacer les équipes RH

Faire appel à des solutions innovantes pour le bien-être en entreprise peut se présenter comme une solution intéressante pour supporter les ressources humaines dans une entreprise, comme par exemple des plateformes digitales axées QVT, des programmes de sport en entreprise, des cours de théâtre, …

La fonction RH est en transformation constante, on se rend compte que les solutions innovantes ne sont pas suffisantes pour gérer les problématiques RH: Les équipes RH sont indispensables de par leur accompagnement sur différents projets, et l’aide qu’ils apportent à l’accomplissement et au bien-être des employés.

Objectif bien-être

Bien-être et flexibilité au travail

Le bien-être et la QVT sont des enjeux majeurs de la fonction RH. Cependant le bien-être au travail semble être une co-responsabilité individuelle et managériale. Effectivement, les cadres/managers peuvent adapter leurs horaires avec leur vie privée, alors que les non-cadres ont des contraintes horaires qui peuvent les empêcher d’avoir du temps libre pour les loisirs ou simplement pour soi. C’est de la responsabilité du manager d’accorder des horaires plus flexibles ou d’autoriser le télétravail au bon vouloir des salariés. Cependant, le télétravail définitif peut engendrer un sentiment de désolidarisation du salarié avec l’entreprise, un sentiment d’exclusion et l’absence du facteur social et d’intégration que l’on retrouve en travaillant au sein d’une entité… Autant de facteurs à prendre en considération et qui complexifient l’idée selon laquelle flexibilité et bien-être au travail iraient de pair.

Le phénomène de l’Happycratie

Le phénomène qui se développe et qui prend de plus en plus d’ampleur dans notre société est l’Happycracie : être heureux, à tout prix, tout le temps. En effet, le bonheur au travail devient de plus en plus un facteur essentiel pour les ressources humaines. Il faut laisser les entreprises s’humaniser.

Il existe des start-ups spécialisées qui peuvent apporter des solutions aux entreprises ou aux salariés qui ne sont pas “heureux” au sein de leur entreprise. Cependant il ne faut pas attendre d’être mal pour aller mieux. Autrement dit, le bonheur au travail n’est pas un état constant et définitif, il faut le nourrir en apprenant de nouvelles méthodes et de nouvelles pratiques à mettre en place en entreprise.

Des solutions pour le bien-être au travail

La mise en place d’activités pour le bien-être des salariés

Le livre blanc One Conciergerie apporte des solutions pragmatiques pour les entreprises qui cherchent à améliorer le bien-être au travail, comme par exemple l’utilisation de plateformes digitales, ou d’une conciergerie d’entreprise pour permettre aux salariés de simplifier leur quotidien.

La mise en place d’une activité sportive régulière au sein de l’entreprise peut être une solution. Le sport est encore majoritairement considéré comme une activité externe à l’entreprise mais pourtant, peut répondre à des problématiques de stress, de performance et d’absentéisme. En effet, les avantages du sport collectif en entreprise sont la diminution du taux d’absentéisme et du risque d’absence, et la création d’espaces d’échanges pour les collaborateurs. De plus, pour répondre à des problématiques d’accident au travail, le sport peut apporter un aspect ludique à des procédures qui peuvent être lourdes et mal appliquées.

On remarque également que le simple fait que l’entreprise accorde de l’importance aux salariés peut aider les salariés à se sentir mieux, en mettant en place une activité sportive, du théâtre ou autre. Une approche marketing peut être utile à la fonction RH pour cibler les bonnes activités aux salariés qui sont susceptibles d’être intéressés.

La complexité du métier RH

L’une des fonctions du métier RH est de mettre en avant les valeurs qui ont tendance à être oubliées au profit des autres. D’autant plus que lorsqu’on est DRH, au même titre que les autres employés, il faut prendre du temps pour soi et apprendre à parler et à se protéger. La difficulté des métiers RH est de donner des leçons de travail et d’empathie pour les managers et pour les autres employés, et ainsi créer une confiance de proximité. Le sentiment de solitude peut être l’un des inconvénients de ces métiers alors que l’un de ses  avantages est la capacité à s’inspirer ailleurs, aller voir ce qui marche ailleurs, et tenter des choses.

Article co-écrit par Naomi Dupont et Mathilde Philippe ; Réunion co-animée par Jean Benedetti et Marc Levi.

Naomi Dupont